Bureau Atelier

Rencontrez Orazio: L’Homme Derrière Notre Artisanat

Avec près de 75 ans dans l’industrie du cuir derrière lui, Domenico, surnommé Orazio, est le chef de la famille italienne derrière l’artisanat de notre marque.

Fort, motivé et engagé dans l'art du cuir, Orazio est un membre clé de notre famille
Orazio Portrait

L’engagement d’Orazio pour l’artisanat

À l’origine de l’atelier et de l’artisanat qui symbolise la qualité à laquelle Maxwell Scott s’engage, il y a un seul homme. Un homme qui a consacré sa vie au travail du cuir.

Orazio a commencé à travailler dans l’industrie du cuir à l’âge de 13 ans. Dans une usine dans la ville mosaïque de Ravenne, il a commencé à apprendre les bases de cet art qui a été affiné pendant des siècles.

Village Italie
Pescara - la ville d’origine de notre artisanat

Son Histoire

5 années plus tard, Orazio était prêt pour de nouveaux défis. Il prit une décision qui allait définir sa vie. Afin de profiter du boom économique qui s’est produit en Italie dans les années 1960 et 1970, en 1961, il ouvre un atelier avec ses frères. Il décide de s’installer à Vérone, une ville médiévale qui serait la toile de fond parfaite pour l’atelier qui va conserver une tradition Italienne ancienne et très chérie par Orazio.Ce n’est qu’en 1975 qu’Orazio entreprend l’ouverture d’un second atelier à San Benedetto del Tronto,

qui produit aujourd’hui les collections Maxwell Scott. Cela lui est venu après avoir travaillé à Bologne pendant un certain temps, puis au début des années 1970 à Alba Adriatica, près de sa ville de naissance. En tant qu’homme dont le coeur appartient intrinsèquement au cuir, Orazio a démarré et développé son entreprise sur ses solides connaissances acquises précédemment. Celles-ci découlent de la richesse de l’expérience qu’il a gagné à travers le travail acharné et sa conduite examplaire.

Orazio et Roberto
Orazio et Roberto
Village De Naissance

Ses valeurs familiales

Son chemin n’était cependant pas facile. Sans aucun doute, Orazio a dû faire beaucoup de sacrifices. C’était un début difficile. Et pourtant, les gens qui l’entouraient, reflétant son propre esprit, avaient de grandes ambitions et continuaient de l’encourager. Il a déménagé pour des raisons sentimentales et c’est ce fort lien familial italien qui l’a maintenu à flot.

Avec l’aide d’un architecte, il construisit un espace pour toute sa famille où espace de travail et de vie pourraient co-exister en harmonie. Cette relation symbiotique entre famille et travail se poursuit jusqu’à nos jours. Actuellement, trois familles entrelacées vivent ici – celle de Roberto, de Diana et de Domenico. Ses enfants, Roberto, Mara et Diana, ont maintenant repris le flambeau de l’usine.

“La passion effervescente pour le cuir italien et l’artisanat traditionnel qui traverse ses veines, traverse les notres.”

Aujourd’hui, du haut de ses 86 ans, Orazio pousse toujours son équipe à respecter les plus hautes normes possibles. Malgré des débuts difficiles, Orazio est nostalgique des premiers jours de son atelier lorsque tout le monde l’entourant était aussi ambitieux que lui. Ce sont les traits qu’il cherche dans la nouvelle génération. Comme un homme qui a consacré sa vie à l’artisanat du cuir, très ancrée dans son cœur.

Orazio et sa famille
Orazio et ses enfants: Roberto, Diana et Mara

Cela se reflète dans ses choix sartoriaux. En vrai gentleman italien, il est très fier de son apparence. Quand il savait que sa photo devait être prise, il est allé se changer pour se présenter le plus élégamment possible. Il s’est changé trois fois tout au long de la journée afin de varier les tenues. Il a très bien compris qu’il est important de bien représenter l’atelier et sa famille, et que la première impression est la plus importante. Le reste suit.

La sacoche préférée d’Orazio: Le Paolo