Les sacs autour du monde

Des sacs, il en existe pour tous les goûts. Qu’il s’agisse de cuir ou tissus, de couleurs vives ou sombres, de sac de cours ou de plage, chacun y trouve son compte. Mais au-delà d’un simple accessoire, certains nous viennent de l’autre bout du monde et reflètent des siècles de traditions et de savoirs-faire.

Voici quelques sacs venus d’ailleurs, symboles d’autres cultures.

La Mochila Colombienne

sac mochila colombienne
Credit: misstribu.com

Tissés en coton, laine ou fique, il faut compter près de 20 jours de travail pour créer un de ces sacs cousus entièrement à la main. Portés en bandoulière, ils étaient, à l’origine, utilisés par les Arhuacos (peuple d’agriculteurs colombien) pour transporter les feuilles de cacao. On les cousait en brun, beige, noir ou blanc, et agrémentait de formes géométriques qui leur permettaient de reconnaître les différentes familles. C’est dans les années 1960 que le Mochila s’est démocratisé pour devenir un accessoire de mode.

Dorénavant très colorés, ils sont pourvus de nombreuses formes géométriques qui représentent les éléments de la nature. Chaque ethnie a sa propre Mochila, comme les Arhuaca qui ont gardé les couleurs primitives (marron, beige), les Kankuama qui utilisent des design très linéaires en couleurs pastels, ou encore les Wayúu, les Mochilas aux couleurs les plus vives sur lesquels on retrouve également un pompon.

En Colombie, c’est un accessoire très à la mode qui est porté par toute la population, sans distinction de classe sociale ou générations.

Le Furoshiki Japonais

fukushi sac
Credit: FranceTVinfo

Très populaire au Japon, le Furoshiki n’est rien d’autre qu’un simple carré de tissu. Une fois plié et noué aux 2 extrémités, le sac prend forme en moins d’une minute. Cette technique ancestrale aurait vu le jour au 8e siècle. À l’époque, il servait à y ranger ses vêtements aux bains publics, ce qui lui a donné son nom : 風呂に敷く (prononcé furo ni shiku) signifiant étalé au bain. Sa simplicité et rapidité de fabrication ainsi que son faible coût lui a valu d’être fortement utilisé en temps de guerre, lorsqu’il fallait partir hâtivement en emportant les quelques effets personnels indispensables.

Délaissé après la dernière guerre au profit du sac plastique, il est revenu au goût du jour depuis une dizaine d’années, suite aux politiques tournées vers l’écologie.

Paniers tressés cambodgiens

Au Cambodge on parlera davantage de panier que de sac. Très répandu, tout le monde en possède. Ces paniers fabriqués artisanalement et depuis des décennies servent au quotidien. On en trouve une multitude sur tous les marchés à travers le Cambodge. Ils sont le plus souvent tressés grâce aux plantes présentent à profusion telle que le riz (paille de riz) ou les jacinthes d’eau (en utilisant les tiges séchées).

panier tressé
Credit: Frangipanier
panier tressage
Credit: Frangipanier

Le Dashiki Africain

Credit: Afrikrea

Le Dashiki est un tissu très coloré aux motifs représentatifs de la culture africaine. D’abord porté en chemises ou tuniques par les hommes d’Afrique de l’Ouest, ce sont par la suite les femmes qui se sont emparées de l’imprimée pour le porter en robe, jupe ou encore en short.

C’est la marque hollandaise Vlisco qui créa une gamme de tissus à leur image dans les années 1960. Depuis, on en trouve un peu partout dans nos pays orientaux.

C’est donc ainsi qu’à vu le jour ce grand sac rigide aux tissus Dashiki et surmonté d’une anse en bois ou tressé. Très coloré, il trouve sa place en toutes saisons et apporte une touche de gaieté.

La Collection Classique Bella

Si vous voulez découvrir des sacs à main avec un héritage britannique, pourquoi ne pas jeter un oeil à notre collection Bella: